Pourquoi je couds ? Pourquoi je blogue ?

Laissez-moi commencer cet article en vous souhaitant une merveilleuse année 2020! 
Que votre santé soit bonne (y a-t-il un bien plus précieux?) et que votre vie soit remplie de petits (et grands) bonheurs et pleine de créativité!

D'un point de vue "bloguesque", l'année ne pouvait pas mieux commencer! Rien ne pouvait me faire plus plaisir que la super initiative du "Gang des blogueuses couture" pour relancer la blogosphère couture! Il y a quelques jours, sur une proposition de Mars-elle, créatrice de tissus écologiques, 12 blogueuses couture ont chacune publié un article sur leurs blogs respectifs pour répondre à la question "Pourquoi je couds? Pourquoi je blogue?". Si vous ne les avez pas encore lus, en voici la liste : 


Ces articles ont suscité pas mal de réactions en commentaires et plusieurs blogueuses leur ont emboîté le pas en écrivant elles aussi un article (liens à retrouver dans les commentaires des articles cités plus haut). Tout cela a créé des échanges vraiment riches et intéressants : j'en suis tellement heureuse! Du coup, j'ai moi aussi envie de soutenir cette démarche en ajoutant avec enthousiasme ma pierre à l'édifice au risque de répéter ce qui a déjà été beaucoup dit.

Pourquoi je couds?

Ma passion pour la couture me vient de ma maman, couturière de formation. Voir des vêtements se former ou être réparés, ajustés sous l'action de ses dix doigts m'a toujours fascinée. Pourtant, je n'ai pas osé me glisser devant la machine à coudre avant la fin de mon adolescence (il y avait bien eu quelques essais peu concluants de vêtements cousus pour mes barbies). Mal dans ma peau, j'avais besoin de reprendre confiance en moi et quoi de plus gratifiant que de porter un vêtement cousu main?

La couture et moi, ça a donc commencé ainsi, comme une sorte de thérapie pour me prouver à moi-même que moi aussi je pouvais réaliser quelque chose de concret, que moi aussi je pouvais avoir un talent. Et il faut avouer que c'est toujours le cas aujourd'hui après plus de 15 ans de couture : je suis tellement fière quand je porte une pièce home-made! Mes amies et ma famille reconnaissent mon savoir-faire dans ce domaine et ça, ça me fait un bien fou. Coudre, c'est mon super pouvoir! Tout le monde n'en est pas capable. Avec le temps, être couturière est tout simplement devenu une part de mon identité. Je ne me vois plus sans.

Coudre, c'est aussi pour moi une inépuisable source de défis à relever! Et les défis, moi, j'adore ça! Pour m'épanouir, j'ai vraiment besoin d'apprendre de nouvelles choses constamment. Quand je me repose sur mes acquis, je gamberge, je réfléchis trop, je rumine des problèmes qui n'en sont pas. Alors apprendre de nouvelles techniques, ça donne du grain à moudre à ma tête qui pense trop :)
Coudre, c'est une façon d'échapper aux tracas du quotidien, se concentrer sur les instructions d'un patron, s'appliquer et faire de son mieux. Quand je couds, je ne pense plus à rien d'autre : finalement, comme d'autres l'ont écrit, ça relève de la méditation!

Et puisqu'on parle de technique, parlons aussi de mon amour des belles finitions. Quelle satisfaction d'admirer des surpiqûres bien régulières, un envers parfaitement propre, de jolis raccords, une bande de propreté sur le col d'un t-shirt, ... Depuis que je couds, je suis devenue exigeante... La perfectionniste que je suis aime faire les choses dans les règles de l'art. (Mais je vous rassure, je suis aussi une grande impatiente et il m'arrive de faire des boulettes sans prendre le temps de les réparer tellement j'ai hâte de terminer!)

Si je couds, c'est aussi parce que je ne trouve pas mon bonheur en magasin. Je ne rentre pas dans les tailles standard : j'ai deux ou trois tailles de différences entre ma taille et mes hanches, je suis grande, j'ai de longs bras (désormais, ils sont mêmes un peu dodus),... Bref, quand je fais du shopping, je suis très frustrée et je me sens vraiment mal dans mon corps. En cousant, j'ai pris goût au luxe d'un vêtement sur-mesure. Pour moi, le Graal n'est autre qu'un vêtement parfaitement ajusté. C'est la raison pour laquelle les techniques d'ajustement et le patronage me passionnent tant! Il y a quelques mois, j'ai eu la chance d'assister aux retouches de la robe de mariée de ma meilleure amie chez Anne Piron, une créatrice liégeoise. Au premier essayage, nous avons eu une belle frayeur : mon amie avait perdu plusieurs tailles depuis l'achat de la robe plusieurs mois auparavant... heureusement en à peine une demi-heure, la couturière l'avait parfaitement ajustée : en un rien de temps, elle a vu d'où venait les soucis et à repris le tissu exactement là où il le fallait. Pour moi, cet instant a été magique! J'espère de tout cœur arriver un jour à faire ça!

Pourquoi je blogue et pourquoi j'aime les blogs?

J'ai ouvert mon blog fin 2008. C'était très peu de temps après avoir découvert, des étoiles plein les yeux, la blogosphère couture qui était alors en pleine expansion! A ce moment, c'était comme si un nouveau monde s'ouvrait à moi : un monde où tout était possible même coudre des patrons en japonais! Je sautais de blogs en blogs pendant des heures et je rencontrais virtuellement pour la première fois d'autres personnes aussi passionnées que moi! Toutes ces blogueuses sans le savoir m'ont donné l'envie d'ouvrir mes ailes et d'enfin donner libre cours à ma passion, elles ont été l’élément déclencheur. A partir de ce moment, j'ai commencé à coudre seule et à apprendre par moi-même à l'aide de tutos et à partager mes projets avec vous.  En lisant les blogs, j'ai rencontré plein de passionnées! Certaines sont même devenues des amies dans la vraie vie!

Si je blogue, c'est avant tout pour échanger sur notre passion commune! Alors c'est vrai, aujourd'hui, je suis parfois triste de constater que les échanges via les commentaires n'existent pratiquement plus. Comme Clotilde du blog Couture and Clo l'a si bien écrit : "Partager ses créations sur la toile, c’est aussi attendre des réactions en retour, un peu comme une reconnaissance du travail accompli". C'est tellement frustrant de passer du temps à rédiger un article, à faire de jolies photos pour partager un projet dans lequel on a mis tant de coeur et de ne même pas au final si on a été lu. 

Si vous aimez lire des blogs, permettez-moi de vous demander un service : 
prenez le temps de commenter... Vous n'imaginez pas comme un tout petit mot peut changer la donne. Pas pour flatter l'ego d'une blogueuse, non : pour l'encourager à continuer de partager ses créations avec vous, pour dire qu'un article ou une création vous a plu, pour partager vos conseils aussi, ... On sous-estime son pouvoir en temps que lectrice! En 2020, c'est un des défis que je me lance : commenter plus!  

D'autre part, si vous êtes blogueuse, n'oubliez pas de répondre aux lectrices qui ont pris le temps de commenter vos articles. Si on veut ranimer les échanges, ça doit aller dans les deux sens 😘

Quant à la place d'Instagram dans tout ça, je suis persuadée qu'il n'y a pas à choisir. Aimer ou même commenter une photo sur Instagram ne remplacera jamais le plaisir de lire en détails un article de blog, d’y découvrir un vêtement sous toutes ses coutures, d’y retrouver le ton familier d’une blogueuse qu’on a presque l’impression de connaître. Et puis de l’autre côté de l’écran aussi, c’est un plaisir tout différent que de créer et d’alimenter son petit bout de toile à son image. Par contre, il faut reconnaître que les échanges y sont vraiment facilités ! Bref, pour moi, c’est clair : blogs et réseaux sont vraiment complémentaires.

J'espère de tout coeur que cette initiative du Gang des blogueuses couture relancera une belle dynamique au sein de la blogo!

Si vous êtes venues à bout de cet article, merci de m'avoir lue! N'hésitez pas à me laisser votre avis sur la question en commentaire! 

Belle soirée!









10 commentaires

  1. Merci de suivre le pas !
    J'ai repris la redaction de mon blog après presque 2 ans d'arrêt et c'est vrai que de n'avoir aucun commentaire ça frustre un peu. Mais je vais essayer de m'y tenir quand même.
    Je te rejoins sur pas mal de points et j'adore l'idée du super pouvoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta réaction! Recevoir un commentaire, ça illumine la journée! J'espère vraiment que cette initiative relancera durablement le trafic sur les blogs. En attendant, je me suis rendu compte que rien que pour moi , ça vaut le coup de garder ici une trace de mes projets. C'est donc une très bonne chose que tu aies repris le tien! Quant à l'idée du super pouvoir, elle n'est pas de moi : je l'ai lue dans un des articles du gang et ça m'a vraiment parlé!

      Supprimer
  2. Bonjour Emilie,
    Nous avons toutes certaines motivations communes pour coudre, et la fierté de dire c'est moi qui l'ai fait n'est pas la moindre. fais toi plaisir, nous subissons tant de choses dans une vie, et cette bulle de la couture nous fait tellement de bien , comme toi, je m'enferme dans ma salle et je ne suis plus là pour personne quand je coud !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord avec toi! Ça fait du bien parfois de prendre du temps pour soi, loin des tracas! Merci pour ton p'tit mot!

      Supprimer
  3. Merci pour ce bel article !
    Que j'aime te lire! Je suis tout à fait d'accord avec toi concernant la complémentarité d'IG et des blogs. J'aime l'instantané d'IG, mais j'aime aussi les articles fournis en détails de mes blogueuses favorites. C'est un peu comme attendre le bon moment et se plonger avec plaisir dans un magazine de loisirs créatifs. Bref, hâte de lire ton prochain article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel gentil commentaire! Ça me fait chaud au cœur! J'aime beaucoup l'idée de garder la lecture d'un article pour un moment plaisir, un peu hors du temps. Je me rends compte que je fais ça aussi!

      Supprimer
  4. Je me reconnais un peu dans ton article, j'ai vraiment commencé à coudre vers 2007-2008 avec un blog sur Canalblog à l'époque. C'était le temps des coutures japonaises et du fameux "Défi 13" (peut-être y as-tu participé toi aussi ?). Comme beaucoup, j'ai abandonné mon blog car peu ou plus d'échanges, de commentaires... Et puis j'ai eu envie de recommencer car j'aime écrire. Mais ce n'est pas évident (mes photos ne sont pas terrible et je manque de temps pour écrire). Merci pour cet article et longue vie aux blogs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton ptit mot! Ha ha oui je me souviens du défi 13! J'avais cousu une tunique japonaise à cette occasion! Comme toi, je ne suis pas contente de la qualité de mes photos : je bave d'envie sur celles de certains blogs dignes de magazines. Mais je me dis que ce serait dommage que ça nous empêche de partager nos cousettes. Allez, on y croit! Longue vie aux blogs! Bises

      Supprimer
  5. Je trouve aussi que les blogs ont une âme et que c'est plus qu'une photo. Bon, en même temps, je n'ai pas internet (donc pas instagram) sur l'antiquité qui me sert de téléphone... Je débute la couture (enfin, j'ai fait UN coussin, mais il faut bien commencer, non ?) et je suis ravie d'avoir découvert ton blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Solange pour ton commentaire! Contente que mon blog te plaise! Bravo pour tes débuts en couture. Tu as fait le plus dur : te lancer!

      Supprimer