Soutien-gorge Sofia

Déjà presque deux mois depuis mon dernier article... Que le temps passe vite! Je n'ai pourtant pas chômé : à la maison, nous avons finalisé des travaux d'aménagement qui font que j'ai aujourd’hui à nouveau un atelier! Autant vous dire que je suis folle de joie d'avoir une pièce rien que pour moi (hum en théorie, c'est également un bureau... vous me voyez venir? lol). J'espère de tout cœur que le fait de pouvoir laisser mon matériel prêt à tout moment me permettra de trouver plus de petits créneaux pour coudre. Dès que j'en aurai fait un petit nid douillet, je vous le montrerai (pour le moment, la déco est disons... "minimaliste" ;-) )

Une fois ces travaux de longue haleine terminés, je me suis empressée d'installer mes machines et d'entamer un nouveau projet... et quel projet! Mon tout premier soutien-gorge! C'est lui que je viens vous présenter aujourd'hui. 
Il y a quelques années, l'idée de me coudre de la lingerie ne m'aurait même pas effleuré l'esprit. Mais dernièrement, j'ai suivi avec beaucoup d'intérêt et d'admiration les progrès de Clotilde du blog Couture and Clo qui s'est passionnée pour le sujet. Ma curiosité ayant été piquée au vif, j'ai fouiné sur le net à la recherche de patrons (en français tant qu'à faire...). Si cela vous intéresse, voici une liste de pistes non exhaustive : 
- les patrons de la marque Étoffe malicieuse
- le livre "Je fais mes dessous" de Barbara Vidal (celui que Clo a beaucoup utilisé) et les patrons du même nom
- le livre "Coudre sa lingerie" de Katherine Sheers et Laura Stanford
- le livre "Apprendre à coudre sa lingerie et ses maillots de bain" de Charlotte Jaubert sorti fin avril (elle a également des cours sur Artesane)
- les patrons Les cousettes
Comme ce projet m'intimidait beaucoup et comme j'avais peur de galérer pour trouver les fournitures, j'ai opté pour le kit Sofia de la marque belge "Les cousettes" (cocorico!) comprenant tout le matériel nécessaire et les patrons d'un soutien-gorge à armatures et de la culotte assortie. J'ai eu la chance de pouvoir l'acheter directement sur le stand des Cousettes au salon Creativa Bruxelles. Le patron est réalisable avec ou sans mousse textile. Comme je porte exclusivement des soutiens-gorges à coques, j'ai choisi cette option.
Sofia est donc un soutien-gorge à armatures. Je ne suis guère experte en terminologie française en matière de lingerie, j'ai donc peur de dire des bêtises. Je pense qu'on peut dire qu'il s'agit d'un balconnet. Le bonnet (avec une couture horizontale) est moyennement couvrant et le pont ou entre-sein ne remonte pas trop haut non plus. Aurore a également sorti lors du salon Creativa un autre modèle plus plongeant et sans armature qui est très joli mais qui correspondait moins à ce que j'aime porter pour me sentir à l'aise.

Mon kit comprenait donc du jersey de couleur taupe, de la dentelle beige, du ruban en satin mais aussi évidemment de la mousse textile, du powernet (une sorte de tulle extensible qu'on utilise pour renforcer l'entre-sein), de l'élastique à festons, de la ganse à armatures, des bretelles, des anneaux et les attaches pour le dos. Seul achat à prévoir : les armatures dont la taille varie selon chaque taille (tout est clairement expliqué dans le livret).

J'ai trouvé les explications très claires. Chaque étape est illustrée par un ou plusieurs dessins. Aurore indique même quel point utiliser avec quels réglages : j'apprécie beaucoup ce genre de détails qui évite de devoir faire plusieurs essais sur une chute. Comme c'était une première expérience, je ne vais pas vous mentir, j'ai peiné à plusieurs reprises. 
Grand moment de solitude par exemple quand j'ai du décider dans quel sens utiliser le powernet (un sens très extensible, l'autre presque pas) : j'ai finalement posé la question à Aurore. Il faut placer le powernet de sorte à ce que l'élasticité soit horizontale.
J'ai également eu du mal à coudre la ganse à armatures qui est faite d'une espèce de feutrine. Ma machine n'a pas de double-entrainement et je pense que pour coudre ces épaisseurs, cela aurait été clairement un plus. Le point n'étant pas beau sur l'envers, j'ai préféré faufiler d'abord les ganses et les coudre ensuite depuis l'endroit. Je trouve d'ailleurs qu'ainsi on a une meilleure visibilité pour essayer de faire deux coutures bien parallèles.
Au premier essayage, j'ai eu de gros doutes quant au soutien du produit fini... Après un instant de découragement, j'ai décidé de recouper la basque de trois cm de chaque côté (ce qui me semble énorme puisque j'avais bien sûr choisi ma taille en fonction de mon tour de sous-poitrine). Ce n'était pas l'idéal puisqu'au moment de fixer mes attaches, ma basque était un peu trop large (pour un prochain, je devrai penser à faire cette correction sur mon patron). 
Autre bourde de ma part, j'ai par mégarde coupé mes bretelles 4 cm trop courtes... moui 4 cm... et évidemment le kit contenait la quantité juste donc je n'ai pas su rattrapper ma boulette... J'ai malgré tout continué : même s'il n'était pas vraiment porté ça valait le coup d'aller jusqu'au bout! Et je peux vous assurer que je ne referai plus les mêmes erreurs sur un deuxième, il sera donc ça plus réussi ;-) 
Malgré ces petites difficultés, j'ai été assez bluffée de la simplicité avec laquelle j'ai cousu cette pièce de lingerie dont je me faisais une montagne! Je trouve le résultat pour une première expérience assez propre. J'aime beaucoup la finition supérieure du bonnet à l'intérieur : le jersey "déborde" de 5 mm sur la mousse ainsi on ne la voit pas du tout! J'aime aussi l'idée de ganser les bretelles : cela permet de les assortir parfaitement à l'ensemble (comme il est difficile de trouver du choix au niveau des couleurs. Évidemment, il serait possible de teindre les fournitures comme l'explique cet article de Cloth habit). Je pense par contre, que la finition du côté de l'emmanchure pourrait être plus propre. Même chose pour les bonnets en mousse qui sont simplement assemblés bord à bord à l'aide d'un point zig zag amélioré : de petits fils se défont là où la mousse a été coupée. Il me semble que j'ai déjà vu sur des blogs anglophones qu'on pouvait appliquer par dessus un ruban pour un aspect intérieur impeccable.

Et comment me va-t-il, ce premier soutien-gorge?! Eh bien pas terrible, terrible. Sur ce point, il faudra me croire sur parole. D'une part, je ne suis pas très à l'aise avec mon corps. De l'autre, je considère Internet comme l'espace public : je n'y mets que ce que tout le monde peut voir sans que ça m'occasionne de la gène... Bref, il n'y aura pas de photo de ce projet porté par ici... 
Je disais donc qu'il ne va pas terrible. Je l'ai tout de même porté une journée complète histoire de faire un petit crash test. Après avoir eu l'occasion de voir le cours "Sewing bras" de Beverly Johnson il y a peu lors d'un week-end gratuit sur Craftsy, je pense avoir identifié plusieurs soucis: 
- la taille des bonnets est trop petite: les armatures et l'entre-sein décollent de ma peau.
- la basque remonte dans le dos : probablement en partie à cause de mes bretelles trop courtes... (bien joué lol)
- l'entre-sein me semble un peu large
Je serais donc curieuse de voir la différence dans une taille de bonnet supérieure. D'autre part, je pense que le rendu pourrait être également plus "soutenant" (je réinvente la langue française ;-)) avec un autre type de tissu que le jersey de viscose assez fin fourni dans le kit. Par exemple, je pense que les modèles du livre "Je fais mes dessous" cousus par Clotilde sont en tissu non extensible....
Quoiqu'il en soit, je retenterai volontiers l'expérience qui m'a beaucoup amusée! Je referai surement ce patron en essayant de l'ajuster à ma morphologie. Mais je suis aussi très tentée par quelques modèles en anglais : le Harriet bra de Cloth habit et le Boylson bra d'Orange lingerie. Si ça vous intéresse, cette dernière marque a d'ailleurs sorti une bible de la couture de soutien-gorge (en anglais). J'ai aussi envie d'acheter le cours de Beverly Johnson "Sewing bras" sur Craftsy. J'ai eu l'occasion d'en visionner une bonne partie et il semble truffé de bons conseils pour la réalisation et les ajustements. Par contre, il faut passer outre le côté "bobonne" du modèle réalisé qui est à mon sens l'équivalent féminin du slip kangourou... mais avant de pouvoir réaliser des projets un peu plus dans mes goûts, cela vaudrait la peine d'acquérir de solides bases.

Concernant le patron de culotte, je ne peux pour le moment rien vous présenter puisque j'ai, cette fois encore, fait une belle boulette... Le kit fournissait normalement le jersey nécessaire à l'ensemble. Malheureusement, il manquait dans le mien le devant de la culotte. Dès que je me suis aperçue du problème, j'ai contacté Aurore qui a été super réactive et m'a renvoyé par la poste la pièce manquante. Toute contente de la recevoir, je me suis précipitée et j'ai coupé... deux pièces devant... Quel boulet, je vous jure! Bref, après avoir fait en vain le tour des magasins de tissus de la région, j'ai laissé tombé l'idée de coudre la culotte assortie à cet ensemble (de toute façon, le SG n'est pas à ma taille) mais je compte bien tester bientôt le patron avec un autre jersey.

Pour conclure, je peux vous dire que j'ai adoré ce projet et que j'en suis très très fière! Et vous, avez-vous déjà essayé de coudre de la lingerie? Est-ce que ça vous tente?

PS : J'ai documenté tout la réalisation de ce projet dans mes stories Instagram. Si vous souhaitez les revoir, je les remettrai dès demain en story à la une sur mon profil...
Taille : 95 C (taille française) ou 80 C (taille européenne)
Tissu : jersey viscose fourni dans le kit avec toutes les fournitures
Coût : 50 € le kit (2 patrons + toutes les fournitures)
Temps de réalisation approximatif : je dirais entre 15 et 20 h (2 grosses soirées et une journée complète) gloups et là j'imagine votre tête lol (je trouve que ça peux être sympa de montrer qu'il n'y a pas que des couturières rapides : moi je fais plutôt partie de la team escargot)

x

3 commentaires

  1. Quel beau boulot ! Bravo ! Il est très bien fait, le prochain sera encore mieux et à la bonne taille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sanchone! Tu n imagines pas comme ton commentaire ici me fait plaisir! Je finissais par me demander si mon article etait lu 😉

      Supprimer
  2. Et bien, pour un premier essai, félicitations ! Ça me donne envie de me lancer ...

    RépondreSupprimer