14.3.17

Mon manteau bleu

Avant que le printemps ne soit installé pour de bon et que vous ne puissiez plus voir en peinture les vêtements chauds, je viens vous présenter enfin le manteau que j’ai terminé cet hiver… enfin car voyez-vous, ce manteau, je l’ai commencé non pas en 2016 mais au tout début 2015 ! À l’arrivée des beaux jours, il n’était pas terminé : il a donc trainé sur mon mannequin. L’hiver suivant, ma silhouette baleinesque ne m’aurait pas permis de le fermer (pas très utile en hiver, n’est-ce pas ?). Du coup, il s’est retrouvé relayé au rang de déco foireuse à côté de mon lit (mon atelier étant entre temps devenu la chambre de J….). Mais le 30 décembre, prise d’une envie de faire place nette (il faut croire que cet hiver aura été celui du rangement !), j’ai décidé qu’il ne ferait pas tapisserie une année de plus ! Il était alors dans cet état :
Mais revenons au commencement. Je rêvais alors d’un manteau bleu cintré avec une capuche et un zip sous patte. Il y avait alors peu de patrons qui remplissaient ce cahier des charges et comme d’habitude dans ces cas-là, j’ai foncé tête baissée dans mes burdas pour trouver un patron à adapter… Je suis donc partie sur le manteau 101 du numéro de septembre  2010. Pour être honnête avec vous, je ne me souviens plus si j’ai modifié le patron prévu à la base pour les petites statures mais je suppose que oui… Je pense aussi l’avoir raccourci… mais bon c’était il y a deux ans alors…
Les points qui m’ont donné le plus de fil à retordre sont la capuche, le zip sous patte et la doublure. La capuche étant un ajout, j’ai commencé par essayer de la patronner. Ca a donné ça :)
 L’essai n’étant, comme vous pouvez le voir, pas très concluant lol, j’ai cherché à adapter un patron existant dans mes autres magazines sans grand succès… Le résultat obtenu est correct mais je la trouve un peu courte devant : elle est donc plus décorative qu’utile en cas de pluie.

Le zip sous patte m’a aussi beaucoup fait réfléchir. Il n’était lui non plus pas prévu. J’ai eu beaucoup de mal à trouver des explications claires sur le net. Ce n’était vraiment pas très clair dans ma tête. J’ai fini par prendre exemple sur le blouson du commerce de J. : j’ai simplement mis mon zip sur le milieu devant et j’ai ensuite cousu par-dessus la patte pour le cacher. Pas très académique tout ça, si vous voulez mon avis ;)

Enfin, j’ai toujours du mal à visualiser comment coudre ensemble la veste et sa doublure. Il a aussi fallu recouper des parementures…
Côté détails, j’ai aussi ajouté une martingale dans le dos et un bord en côtes aux poignets pour éviter les courants d’air J
Pour les tissus, il s’agit d’un lainage bleu roi acheté en solde et d’une doublure matelassée pour avoir bien chaud (j’avais fait cela pour ce manteau que j’ai usé jusqu’à la corde tellement je l’adorais !)
Je suis très fière du résultat même si plusieurs points me chiffonnent :
  •           Le tissu bouloche atrocement… c’est vraiment dommage car la couleur est superbe !
  •          La capuche est trop petite.
  •           Je me sens un peu à l’étroit : j’ai choisi ma taille sans penser que j’allais ajouter une doublure (matelassée qui plus est…) Avec un pull fin, ça passe mais avec des hauts plus épais, je me sens un peu bonhomme M*chelin ! lol
  •          Les surplus de couture de la parementure se voient un peu… j’aurais probablement dû entoiler mes devants…

Mais bon, ce sont pour moi des détails car je suis très contente du rendu final, ajusté juste comme il faut et assez fidèle à l’idée que je m’en étais faite.

     Ce projet m’aura néanmoins appris que ce n’est vraiment pas une bonne idée de se lancer sans patron pour la réalisation d’une telle pièce. J’aurais préféré mille fois me laisser guider par des explications. C’est là le véritable plus des patrons indépendants. À refaire, je choisirais par exemple le Peppernoot Coat de Waffle patterns ou encore le Précieux de la Jolie girafe que je trouve vraiment joli. Pour une veste plus légère, le Kelly anorak me fait vraiment de l’œil d’autant plus que je connais la qualité des explications de Closet case! J’ai aussi décidé de ne plus jamais laisser inachevé un projet couture : quand on laisse 2 ans s’écouler, on oublie plein de trucs et c’est vraiment galère quand on veut s’y remettre…


      Et vous, avez-vous déjà eu des projets boulets ? Que pensez-vous de mon manteau ?
Très bonne semaine à vous !
Bises
Mademoiselle M.


Patron : manteau 101 du Burda 09/2010
Modifications : suppression des fronces, ajout d'une capuche, d'un zip sous patte et d'une doublure