5.3.17

Le grand tri

Cela faisait des mois (peut-être même des années) que ça me démangeait... Je l'ai enfin fait : LE grand tri dans ma garde-robe! 
Je ne sais pas si c'est l'après-grossesse ou la trentaine mais c'était devenu un besoin presque vital! Depuis un moment, je ne supportais plus mes fringues et chaque fois que j'ouvrais ma penderie plein à craquer pour m'habiller, c'est invariablement les fameux "j'ai rien à me mettre" qui me venait à l'esprit! Ma garde-robe regorge de vêtements trop petits, aux manches trop courtes, plus du tout en phase avec mes envies actuelles...
Bref, j'étais bien consciente que je devais le faire mais je vous avoue que le courage me manquait pour passer à l'action... Alors comme pour beaucoup d'autres choses je procrastinais...

Comment je m'y suis prise?
Et puis la semaine dernière, mon moral n'était pas très bon et j'avais besoin de faire quelque chose pour moi, de marquer le coup pour me reprendre en main. Alors je me suis enfin décidée. J'ai confié J. à ma maman et dès mon retour à la maison, suivant les conseils de Marie Kondo, auteure de "La magie du rangement", j'ai rassemblé toutes mes fringues sur mon lit (même celles du grenier, du linge sale, de la manne à repasser... absolument toutes!). Ainsi, plus question de me débiner : tout devait être trié et rangé avant l'heure d'aller me coucher. Pour me mettre un peu la pression, j'ai aussi posté une photo du tas sur Instagram histoire de rendre ça public! lol
J'ai ensuite continué selon la méthode Konmari en essayant tous mes vêtements un à un. Pour chacun, je m'observais attentivement comme si j'étais dans une cabine d'essayage et je me posais les questions suivantes : 
- est-ce que la taille est bonne? Les manches sont-elles suffisamment longues? Est-ce que le tissu ne tire pas au niveau de la poitrine?
- est-ce toujours en bon état?
- est-ce que je me sens jolie dedans?
- est-ce que j'ai encore envie de le porter?
Cette façon de procéder a été très efficace, très éclairante et tout simplement grisante! Une fois lancée, impossible de m'arrêter! Je voulais tout trier. Je me sentais libérée!
J'ai ainsi fait trois tas : un "on garde", un "peut-être/en sursis" et un "on donne". 
L'exercice a été beaucoup plus facile que je le pensais. Peut-être parce que je l'ai fait au bon moment? J'avais déjà essayé à plusieurs reprises mais j'avais du mal à me séparer de certains vêtements (notamment ceux que j'avais cousus). Je les gardais en sachant pertinemment que je ne les porterais plus jamais... Cette fois, non! J'ai donné tous les cadeaux, toutes les cousettes qui ne me plaisaient  ou ne m'allaient plus.

Ce que j'ai appris
J'ai appris beaucoup en faisant ainsi mon tri en une seule fois. J'ai notamment pu identifier les erreurs récurrentes que je faisais en faisant du shopping (prêt-à-porter ou tissus/patrons).
- Mauvais choix de couleurs
Il y a quelques années j'ai eu la chance de me faire offrir un atelier de colorimétrie. J'y ai découvert que vu ma carnation, la couleur de mes yeux et celle de mes cheveux, ce sont les tons froids qui me vont le mieux au teint. Les couleurs chaudes près de mon visage me donne mauvaise mine, l'air fatigué. Avant de savoir cela, je portais beaucoup de brun et de jaune moutarde... En réessayant ces vêtements, j'ai pu constater qu'ils ne me mettaient pas du tout en valeur et je m'en suis donc séparée sans aucun regret.
- Mauvais choix de taille
Comme beaucoup, je n'ai pas une taille standard : je suis grande (1m78), j'ai un long buste, de longs bras, j'ai de la poitrine, une taille marquée et des hanches plutôt larges. C'est donc très rare que les vêtements du prêt-à-porter m'aillent parfaitement. Mais la frustration est parfois telle dans les magasins que je finis quand même par acheter des pièces coup de cœur même si elles ne me vont pas... Résultat: j'ai constamment l'impression d'être habillée comme une plouc et je me trouve énorme... Bref, je me rends compte que procéder ainsi est vraiment bête. Je me fais la promesse de ne plus rien acheter ou me coudre qui ne soit pas à ma taille. Ronde ou fine, peu importe je crois, quand on porte des vêtements adaptés à notre taille et à notre morphologie, on "vaut cinq francs de plus" comme dirait ma maman et déjà on se sent immanquablement plus à l'aise.
- Mauvais choix de modèles
La mode est parfois à des modèles / des coupes  qui ne sont pas du tout adaptés à mes formes. C'est tentant de verser son obole sur l'autel du conformisme mais comme dit plus haut, si c'est pour porter des vêtements à la mode qui ne me vont pas du tout et me sentir comme un épouvantail, ça n'a pas de sens... Même chose pour les sorties de patrons...
- Pas de vision globale
C'est bien beau d'acheter  de jolies pièces mais si on a rien qui va avec, on se retrouve bête quand on veut les porter...

Vous voudriez vous y mettre? Pourquoi ne pas vous lancer vous aussi?
Rassemblez tous vos vêtements sans exception sur votre lit ou au sol, essayer les un à un en vous interrogeant sur leur taille, leur état,... Formez trois tas. Une fois le tri terminé, réessayez la pile "en sursis" et tranchez. Si vous avez peur d'avoir des regrets, vous pouvez aussi garder à part les vêtements pour lesquels vous hésitez. Si dans 6 mois ou un an vous ne les avez pas repêchés, c'est que vous pouvez vous en passer et que vous pouvez les donner.

Le cas des coutures home made
J'ai mis longtemps à m'en débarrasser mais cette fois, je les ai traitées comme mes vêtements du commerce.  Ces pièces sont sentimentales bien sûr. J'ai  longtemps conservé toutes mes coutures et tricots (même ceux que je considérais ratés) mais j'ai réalisé que les avoir dans un coin de mon armoire ne m'apportait rien. Si je souhaite y repenser, je peux les retrouver dans les archives du blog... Mais si vous êtes attachées à certains vêtements, ne vous prenez pas la tête et gardez-les à titre de souvenirs...


Et maintenant?
C'est bien beau d'avoir une garde-robe vide rangée : j'y vois plus clair. Voici mon plan d'attaque pour la regarnir de façon plus raisonnée:
1) faire une liste de ce qui manque pour compléter les tenues déjà présentes dans mon armoire.
2) faire un tableau d'inspiration pour voir vers quel style je souhaite aller en gardant en tête que ça doit coller avec ma silhouette et mon style de vie.
3) faire un état des lieux de mes patrons /tissus et planifier mes coutures. Dans cette optique, je trouve le projet "je couds ma garde-robe capsule 2017"de Clotilde très sympa mais de mon côté, je ne veux me mettre aucune pression niveau timing, ni en me forçant à coudre des pièces différentes. Je pense aussi essayer de trouver mon bonheur en boutiques mais en gardant toujours en tête mes 4 questions. Je voudrais vraiment être intransigeante là-dessus. 

Voilà, j'espère que cet article différent vous aura plu et vous donnera peut-être le courage de vous lancer :)

Petite remarque pratique pour terminer : plusieurs lectrices m'ont fait part de leur difficulté à laisser un commentaire... J'en suis vraiment désolée : je suis consciente du problème. Je regrette amèrement d'avoir installé Disqus. Je me retrouve dans l'impossibilité de retirer ce système de gestion des commentaires sans perdre tous les petits mots laissés sur mes précédents articles.. Je réfléchis à la possibilité d'ouvrir un nouveau blog mais je vous avoue avoir un pincement au cœur de devoir l'envisager...

J'espère revenir très vite avec de la couture!

Bon dimanche à toutes!

Mademoiselle M.