15.12.16

Ginger jeans

Chose promise, chose due ! Après deux semaines de folie (arf, mais c’est pas possible ! Où passe donc tout mon temps ?), je reviens vous présenter un peu de couture… et pas n’importe quelle couture : le Ginger jean !!!
Si vous me suivez depuis longtemps, vous vous souvenez peut-être que je n’en suis pas à mon coup d’essai en matière de jean : j’ai déjà tenté une version en toile non extensible (devenue trop petite depuis belle lurette), une version sur mesure ratée (patronage maison mais taille bien trop basse pour être décente) et enfin une version gros-bidou-compatible qui a été un véritable fiasco (même pas terminée). Bref, la quête du jeans parfait tourne chez moi à l’obsession !
Et pour cause : ma silhouette étant ce qu’elle est, trouver un jean qui m’aille dans le commerce relève du miracle. J’ai en effet une taille plutôt marquée (ou du moins c’était le cas avant l’arrivée d’un certain petit bouchon) et un popotin assez imposant (sur ce point au moins, je ne peux faire aucun reproche : rien n’a changé lol). Il y a donc une différence d’un ou deux tailles entre ma taille et mes hanches. Résultat : si je peux enfiler un jean et le fermer, il baille forcément dans le dos. Dans ce cas de figure, un seul mot d’ordre : « On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même ! ». Mais bon stop, j’arrête ma complainte pour en venir au cœur du sujet.


Lors de leur sortie, j’ai eu un véritable coup de cœur pour les Birkin flares de Baste + Gather (la magnifique version de Pauline a d’ailleurs achevé de me convaincre). Mais alors que j’écumais le web avant de me décider à acheter le patron, je suis tombée par hasard sur la version flare du Gingerjean de Closet case files qui m’a tout de suite beaucoup plu aussi. Ce patron proposant plus de variations que le Birkin (droit, slim et flare en option), c’est sur lui que j’ai jeté mon dévolu. Et bien m’en a pris car c’est une véritable tuerie !!! Grâce à un e-book hyper complet et précis sur laconfection des jeans, Heather Lou, la créatrice, vous accompagne pas à pas dans la réalisation de THE jean parfait avec tous les détails qui font qu’on dirait un vrai (surpiqûres, rivets, coutures rabattues,…) Je n’ai pas suivi les explications du patron en lui-même mais cet e-book qui vaut clairement l’investissement si vous souhaitez un résultat optimal (non non c’est juré, je n’ai aucune action chez Closet case files : je suis juste complètement emballée quand je tombe sur un tel travail de précision). C’était la première fois que je cousais un modèle de cette marque et vu sa qualité, je suis certaine que ce ne sera pas la dernière.


Mais revenons à nos moutons… La version que je vous montre aujourd’hui est en fait mon deuxième Ginger. Si vous me suivez sur Instagram, vous vous souviendrez peut-être que ce jean est maudit ! Jugez plutôt… J’ai d’abord réalisé une première version trop petite… Tout était ma faute : j’avais surestimé l’élasticité de mon tissu, erreur impardonnable pour un jean ajusté et taille haute… Imaginez le drame, toutes ces précieuses heures de mon temps-libre de jeune maman perdues pour rien… (Quelle idée aussi de reprendre la couture post bébé avec un projet de cette ampleur !) Mais je ne me suis pas découragée pour autant : je présentais qu’une fois bien ajusté, ce pantalon serait parfait. Je l’ai donc recoupé une taille au dessus et cette fois, il était trop grand ! Encore une histoire d’élasticité… J’ai réussi à rattraper ça en le reprenant par les coutures côtés. Enfin, quand ma merveille a été terminée, j’ai foiré la pose de mes rivets… Alors que je fixais l’un deux sur le coin de la poche arrière, il a légèrement bougé. Or, un rivet mal placé, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. J’ai donc fait preuve de sang froid, retiré le rivet, réparé le trou laissé par lui et déplacé la poche pour cacher ces misères. Et là, enfin, ça y était : je l’avais mon jean parfait !!! Je n’en ai jamais possédé un qui me colle ainsi à la peau ! Rien ne baille à la taille (aucune modification n’a été faite à ce niveau… incroyable ! Quand je vous disais que ce patron est magique !)


J’ai choisi la version jambe droite : plus passe-partout que les flares (je n’envisage pas la version slim : avec des hanches comme les miennes c’est juste trop moche). J’aurais pu l’allonger de 3 ou 4 cm : il n’est pas trop court mais il est quand même limite (il faut dire que je suis plutôt grande aussi 1m78 !).


Inutile de vous dire à quel point je suis ravie du résultat. C’est bien simple depuis qu’il est terminé, je n’en porte plus aucun autre ! Il fait des allers-retours dans le machine à lessiver chaque semaine. Son tissu stretch est comme une seconde peau. Sa taille haute me permet de ne plus angoisser quand je m’assieds tout en restant confortable (elle est moins haute que celle du Safran de Deer & Doe). Tous ses détails font parfaitement illusion : on dirait un « vrai » et ça, ça me rend tellement fière !!!


Côté réalisation, absolument aucune difficulté : comme je l’ai dit plus haut, grâce à l’e-book tout se fait étape par étape sans la moindre anicroche. Il faut juste faire preuve de patience et de minutie surtout pour obtenir de belles surpiqûres bien régulières. Les miennes sont perfectibles : j’ai dû jouer avec la pression du pied de biche et la tension du fil pour obtenir de meilleurs résultats.


Mais trêves de bavardages, j’adore ce jean, vous l’aurez compris ! Ginger est LE patron de jean à tenter absolument ! Pour ma part, je ne manquerai pas de le coudre à nouveau en faisant quelques améliorations :
  • Peut-être un « full seat adjustement » : j’ai en effet l’impression que le volume de mes fesses fait redescendre la ceinture dans le dos…
  • Des surpiqûres plus régulières en allongeant peut-être le point
  • Un denim de meilleure qualité : celui-ci a déteint aux premiers lavages (je l’avais pourtant décati avant de coudre) et a fait quelques « marbrures » heureusement discrètes. Avez-vous des conseils pour éviter à un jean brut de déteindre et de marquer les plus du tissu au lavage ?


Pfiou je vous ai écrit une belle tartine… Alors, si vous êtes arrivées jusqu’ici, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà cousu ce patron ou un autre de jean ?


Taille : 12 si je me souviens bien
Tissu : denim stretch de chez Chamick

PS : vous l’aurez remarqué, côté photos, je vous sers du réchauffé J Elles ont bien sûr été prises fin de l’été (Hé non point de microclimat en Belgique, rassurez-vous !) Mais remarquez mes efforts : point de plante verte en arrière-plan cette fois ! Quand je vous disais que je suis pleine de bonnes résolutions pour ce blog !!!

À bientôt ! Bises

Mademoiselle M.