29.12.09

Dans la hotte de Mère Noël #2

Ma grande soeur réclamait depuis longtemps une création (Mademoiselle M.) ... Cette fois, c'est chose faite!!! Au cours de mes pérégrinations sur la toile, je suis tombée sur le Weekender travel bag d'Amy Butler : parfait pour ma sister chérie!!! et moi, j'avais très très envie d'essayer ses patrons... Hop hop hop c'était décidé : je commande chez Happy stitches (super service) aux Pays-Bas deux semaines et demi avant Noël... petit délai mais tout à fait faisable...

C'était sans compter sur la Poste belge!!!! Plus d'une semaine j'ai attendu!!! Tenez vous bien, j'ai reçu le patron le mardi 22!!! Vous comprenez mieux maintenant pourquoi j'ai été un peu surmenée ces jours-ci lol Je file donc aux tissus du Chien vert, caverne qu'on n'a plus besoin de mentionner aux connaisseuses ;) J'ai choisi deux tissus d'ameublement.

Les explications d'Amy Butler sont limpides même si elles sont en anglais (c est à ce moment là que je me demande vraiment comment ils font chez Burda pour tellement compliquer les explications!!! en francais!!!). Seule étape vraiment plus délicate : l'assemblage du passepoil, de la piece du devant et de la piece centrale... Heureusement qu'aucune jeune oreille ne trainait par là : Mademoiselle M. a juré comme un charetier sur ce coup-là!!! (on a qu'à dire que c'tait parce que j'étais sous pression lol)

En bref, je suis arrivée à coudre en 24h un sac qui en temps normal aurait trainé une semaine! Et puis j'en suis fière fière fière!!! Bon ok, pour l'oeil d'une couturière, il est plein de défauts (le passepoil est vraiment pas bien mis surtout dans les arrondis mais bon c est un début...) mais si vous aviez vu la tête de ma soeurette quand elle l'a déballé, ça valait tous les efforts fournis! Elle va pouvoir se pavaner au boulot ;-)

Enfin, je pars dans les Ardennes avec mon amoureux donc je ne reposterai sûrement pas avant le 31... Il me reste donc à vous souhaiter une

Happy New Year!!!!
Que 2010 soit pleine de bonheurs et surtout qu'elle soit créative!!!

Bises bises